Accueil Essayer #1 : Tour d’horizon des postures de Yoga les moins appréciées – Emma

#1 : Tour d’horizon des postures de Yoga les moins appréciées – Emma

par Caroline
Les postures de Yoga les moins appréciées

Depuis mai 2018, certains de mes collègues et moi profitons du parc à proximité pour faire une séance de Yoga hebdomadaire. Même si au début de l’hiver, il a fallu se rabattre sur une salle de réunion, il y a deux semaines, le temps nous a permis de pratiquer à nouveau dehors !

Nous sommes chaque semaine le même petit groupe. Tout le monde est unanime : chacun voit que le Yoga lui fait du bien, et chacun à sa manière. Pour certains, c’est au niveau de la souplesse, pour d’autres, ça se passe au niveau du lâcher prise, etc.

En tout cas, pour tout le monde, il y a des postures redoutées.
Alors j’ai voulu savoir celles que mes collègues n’apprécient pas et les raisons. Tour d’horizon. Et on commence par Emma.

Les postures d’équilibre sont pour moi les plus difficiles. Celle à laquelle je pense est la posture debout avec la jambe tendue (Hasta Padangusthasana). Mon pied au sol commence à tanguer de gauche à droite, j’ai du mal à rester centrée… Et patatras. Je trouve ça très frustrant.” explique Emma.

L’équilibre sur la tête, Sirsasana, est aussi celle qui me pose problème. J’ai de la peine à monter les jambes tout en gainant. Ce qui fait que bien souvent, je tombe. Alors que pourtant, je trouve très belle la progression pour atteindre la posture finale.

Lorsque je la réussis, j’apprécie vraiment être inversée. C’est un état dans lequel on est jamais. Et c’est très agréable. On voit les choses différemment.”

Emma me confie également qu’elle parvient difficilement à maintenir les Guerrier I et II (Virabhadrâsana). “J’avais tendance à ne pas plier complètement la jambe qui est au devant du tapis. J’étais toujours un peu sur l’arrière et me disais que finalement, cette posture était assez facile. Sauf que je ne l’exécutais pas correctement. Mon tibia n’était pas parfaitement vertical, et ma jambe et ma cuisse ne formaient pas un angle droit. Quand j’ai pratiqué cette posture en incluant ces modifications, la posture et son intensité n’étaient plus du tout les mêmes.

J’ai bien senti que l’effort soutenu dans la posture amène plus de souplesse dans les jambes et les cuisses et m’aide à améliorer mon équilibre et ma concentration.” ajoute-t-elle.

Découvrez aussi