Accueil Pratiquer L’alignement dans la pratique du Yoga

L’alignement dans la pratique du Yoga

par Caroline
alignement corps yoga

Peu de professeurs ou plus globalement, d’écoles de yoga, parlent de l’alignement dans la pratique du yoga. L’améliore-t-il vraiment ? Si oui, comment ?

Avantages physiques de l’alignement

Mettre l’accent sur l’alignement apporte plus d’équilibre au corps. Lorsque nous bougeons inconsciemment, nous le faisons sans la moindre résistance. En d’autres termes, nous utilisons les muscles que nous savons utiliser et qui sont déjà forts pour faire bouger les articulations qui offrent le moins de résistance. Ce faisant, nous évitons de solliciter les muscles faibles et nous évitons de déplacer les articulations tendues. Les muscles forts deviennent plus forts et les articulations souples plus souples. Dans le même temps, les muscles faibles s’affaiblissent et les articulations tendues se resserrent. Résultat : les déséquilibres existants dans le corps se renforcent. Et plus ces déséquilibres sont profonds, plus il sera difficile de les ramener à la normale.

Prenons un exemple : beaucoup de gens ont le dos arrondi. Si vous pratiquez le yoga sans inclure l’alignement, le concept de la moindre résistance dans de nombreuses poses implique un dos arrondi. En effet, vous risquez de renforcer les déséquilibres de votre corps qui auront des conséquences négatives sur la santé. Un dos arrondi semble être l’une des principales causes de la plupart des problèmes de santé que nous associons à la vieillesse, selon des recherches médicales récentes. Les personnes dont le haut du dos est fortement arrondi ont un taux de mortalité plus élevé.

Avantages de l’alignement sur le plan mental

L’alignement dans le yoga vous amènera à une pratique plus consciente. Cela exige que vous soyez conscient de votre corps, que vous soyez dans le moment présent, pour remarquer ce qui se passe afin de pouvoir vous ajuster vers un plus grand équilibre. Autrement dit, c’est un excellent moyen de transformer votre pratique en une méditation en mouvement, de faire participer pleinement votre esprit, ce qui améliore considérablement les bienfaits du yoga.

En outre, il y a des avantages mentaux plus indirects à « s’aligner », en particulier l’alignement de la colonne vertébrale.
Il existe deux désalignements de la colonne vertébrale très courants et envahissants qui ont des effets néfastes sur votre esprit, et qui s’accompagnent souvent l’un l’autre : un arrondissement du haut du dos, et un arrondissement du cou.
Outre les effets néfastes sur votre corps, un dos trop rond renforce la dépression, et la dépression, à son tour, rend le haut du dos encore plus rond. Une nuque trop arquée renforce la réponse au stress, tandis que le fait d’être stressé provoque à son tour une plus grande tension dans la nuque.
Ces deux désalignements de la colonne vertébrale jouent énormément sur notre capacité à nous concentrer et à nous réjouir. A quel point pourriez-vous être conscient et joyeux si vous êtes déprimé et stressé ? Si nous n’abordons pas les problèmes d’alignement, nous limitons considérablement le pouvoir de transformation du yoga.

Qu’est-ce qu’un bon alignement ?

Si l’on s’accorde sur le fait que l’alignement est bénéfique, comment savoir ce qu’est un bon alignement ? En d’autres termes, pourquoi y a-t-il tant d’instructions contradictoires sur l’alignement dans la pratique du yoga et comment savoir lequel est le bon ?

  • « Rentrez votre coccyx » versus « Ne rentrez jamais votre coccyx »
  • « Tête en arrière le plus loin possible » contre « Allongez la nuque »
  • « Pieds ensemble » versus « pieds à distance des hanches »

La réponse consiste généralement à trouver un équilibre entre les deux actions opposées. La question de savoir laquelle des deux actions opposées doit être davantage mise en valeur est influencée par l’anatomie de la personne qui est en train de pratiquer, car nous devons mettre l’accent sur l’action qui fait défaut si nous voulons aller vers un plus grand équilibre.

Quel est le processus pour un alignement juste ?

1- La seule façon de savoir si votre alignement est bon ou non est de l’expérimenter, et ensuite de remarquer si des changements dans l’alignement ont un effet positif. C’est-à-dire, tout ce qui améliore votre respiration, libère le flux d’énergie et vous fait vous sentir plus confortable. 

2- Déterminez quelles parties du corps doivent se déplacer et dans quelle direction.

3- Identifiez comment faire en sorte que ce mouvement se produise.

4- Faites le mouvement. Et si le mouvement produit une trop grande intensité, simplifiez d’abord la pose. Ensuite, faites le mouvement qui vous emmène vers un plus grand équilibre de l’espace, et remarquez comment l’intensité augmente à mesure que la pose devient plus agréable.

Découvrez aussi